logo

Arcueil La Vache Noire (1)

La Vache Noire

Arcueil Val de Marne 

Cela fait plusieurs fois que je vous parle de la Vache Noire, sans que personne ne me demande ce que c’est!
Les Franciliens la connaissent bien, pour ma part je la connais depuis que je suis à Paris. Le centre hospitalier vétérinaire Frégis est situé à proximité de la Vache Noire. En fait, c’est un lieu-dit, situé sur la commune d’Arcueil.

Quel est l’origine du nom de « Vache noire »

Voici celle contée sur les sculptures :  

“On raconte qu’un jour l’Arpajonnais qui circulait sur la route d’Orléans dut s’arrêter près de la croix  d’Arcueil, à cause d’une vache qui s’était couchée sur les rails. Cette vache était une “noiraude” nullement impressionnée par le tintouin du tortillard et le conducteur dut en descendre pour arriver à la faire bouger. C’est ainsi que le carrefour de la Vache-Noire avait trouvé son nom…”

Vache Noire Arcueil

D’autres hypothèses sont avancées. « On évoque une ferme, l’enseigne d’une ancienne auberge, la proximité du marché aux bestiaux de Sceaux (créé par Colbert au 17e siècle et transféré à La Villette en 1867) ou une anecdote qui aurait vu une vache se coucher sur les voies de l’Arpajonnais.

On a aussi écrit que la “Vache noire” était le surnom affectueux donné à la locomotive du tramway, noire, bombée et lente ».
La société d’histoire d’Arcueil confirme avec certitude qu’il s’agissait bien d’une auberge, attestée depuis le début du 19e siècle. L’appellation de « Vache noire » figure sur le cadastre de 1812, soit plus de 80 ans avant la construction de l’Arpajonnais et 35 ans avant la ligne de Sceaux. Il existe une possibilité pour qu’il s’agisse d’une mention manuscrite portée plus tard sur le document, mais l’appellation figure à nouveau sur un Atlas de 1859.

« De plus, une « auberge de la Vache noire » située en bordure de la nationale 20 (« route royale n°20 ») est mentionnée dans une ordonnance royale de 1837, sous Louis-Philippe. L’acte en question porte d’ailleurs sur la création d’une nouvelle route « à la sortie d’Arcueil », et il s’agit peut-être de la future avenue Laplace, qui n’existe pas en 1812 mais qui existe en 1845.

Vache Noire Arcueil

Dans le magazine municipal de novembre 2010, Cécile Lizée, du service des Archives municipales, a apporté des précisions concernant les propriétaires de l’auberge : La matrice de rôle pour la contribution cadastrale et celle des portes et fenêtres de 1814-1845 (cote 3P 49) désigne la même année 1840, Monsieur Mevothon « propriétaire et usufruitier » des terres (parcelles numéro 38 et 39) à l’endroit de la Vache-Noire et Monsieur Richard, « cabaretier à la Vache Noire », « propriétaire et usufruitier » des terres (parcelle 38), d’une part, et du sol et d’une maison de deuxième classe (parcelle 39), d’autre part, à ce même endroit ».

Des vaches…à la Vache Noire…

…en l’honneur du quartier qui porte le nom de la Vache-Noire, situé au carrefour de la N 20.

Ces oeuvres d’art ont été réalisées au printemps 2006 à l’occasion de l’exposition Vach’art.
Vach’Art est une manifestation culturelle inédite en France, permettant au public de découvrir une exposition dédiée à l’art contemporain.

Quatre vaches étaient installées à Arcueil : une broutait sur la pelouse du parc municipal, deux autres regardaient passer les usagers du rer b à la hauteur de la station Laplace* et la dernière trônait sur le toit d’un bungalow de chantier aux Portes-d’Arcueil.

« Lorsque je les ai vues, je n’ai pas fait le rapprochement tout de suite avec le nom du quartier. Je trouve ces ruminants originaux et ils ont leur place ici », juge un étudiant. L’histoire veut que le carrefour de la Vache-Noire ait trouvé son nom au XIX e siècle. Une vache noire avait en effet choisi ce lieu pour y faire sa sieste, perturbant le trafic ferroviaire de l’époque et obligeant le conducteur du train à descendre pour libérer la voie.”

Vache Noire Arcueil

Les sculptures,en fibre de verre et de taille réelle, ont été décorées  par des artistes connus et inconnus.

Vach’Art était aussi l’occasion de collecter des fonds au profit de plusieurs associations caritatives, grâce à la mise aux enchères des plus belles oeuvres.« Lorsque nous avons pris connaissance de l’événement, nous avons voulu nous y inscrire en raison de l’historique du quartier de la Vache-Noire et de son programme d’aménagement qui est en cours dans ce secteur”.

Deux vaches ont ainsi été acquises pour la somme d’environ 10 000 chacune et des artistes, dont une Arcueillaise, ont travaillé sur ce projet », explique-t-on en mairie. Parrainées par le centre commercial notamment, les vaches arcueillaises finiront leurs jours dans le quartier au nom prédestiné.  Vache Noire Arcueil

*La vache qui était noire…
par Estelle-Maria Rey pour Sadev94 ville d’Arcueil

Les filles
par Catherine Nicolas pour ING Real Estate, propriétaire du centre commercial de la Vache-Noire  

Vache Noire Arcueil

Dans sa chanson, Gueule d’Aminche,  Renaud  parle de la Vache Noire:

C’est l’histoire triste et sordide
d’un gigolo d’la Vache-Noire
qu’aimait d’un amour stupide
une bourgeoise des boul’vards.

 

sources : sur site et

http://www.leparisien.fr/val-de-marne/des-vaches-s-installent-a-la-vache-noire-26-05-2006-2007016792.php 

 www.arcueilhistoire.fr/ 

 

33 commentaires pour “Arcueil La Vache Noire (1)”

  1. ton expo de vaches me fait penser à l’expo de coqs que j’ai vu une année Bourg en Bresse … de toutes les couleurs comme ça et dans toutes les rues de BOurg , c’était ma foi fort joli ..
    tu dis que tu es de fête en famille , tu fêtes Yom Kippour ?

  2. belles aventures…et longue vie à ton blog…par chez nous nous avons une légende au sujet d’une source d’eau minérale découverte par une vache devenue pus belle que les autres du troupeau

  3. Bonsoir Francine, longue vie a ton blog et merci pour tes superbes photos !!
    hors de la maison toute la journée, je passe donc seulement maintenant.
    Belle soirée et a bientôt. Bisous >

  4. bon anniversaire à ton blog
    j espére qur tu restera sur over
    je l espére pour le mien ausssi
    mais j ai bien cru que j allait le quitter puisque je ne peut plus passer par over pour mettre des photos
    mais j ai trouver un biais
    bonne soirée kénavo bises

  5. J’avais bien aimé les expos VACH’ART dans les rues de Paris.
    Quant aux diverses origines de l’appellation du quartier, elles font le bonheur des gens qui découvrent le coin, j’en suis sûre. Mon frère, qui habite Malakoff, vient de temps en temps faire ses courses au centre commercial de la Vache Noire et il me dit que c’est souvent désert (il en profite pour faire ses achats sans la cohue).
    Bonne journée.

  6. je t’avoue que je me posais la question mais je craignais d’avoir zapper quelque chose dans un de tes articles et que ma question te peine !!!! en tout cas, tes vaches … qui ne sont pas noires …. me plaisent énormement !!! de vraies vaches abricot ou framboise, dans les près, çà ferait voir la vie en technicolor, pas vrai ???
    Pauvre Félix … çà me fait de la peine qu’il soit patraque !! les piqures le fatiguent peut-être un peu non ???
    gros bisous et tiens moi au courant !!! bisous

  7. hou la la ma francine … ne te mets pas en pétard !!! je sais bien que tu as trop de choses à faire pour t’occuper du reste !!! je suis profondément désolée pour Félix, c’est tellement un amour de chat !!!! je croise les doigts !!!!
    Tu as déjà réservé ton billet de train pour les Sables ??, moi pas encore eu le temps de m’en occuper !! pffff débordée … en tout cas, j’ai hâte d’y être et c’est ta faute, tu m’as alléchée avec tes photos, gredine !!!
    MDR LOL JE PLAISANTE !!!!
    bisoussssssssssss

  8. flute alors , dire qu’une vache fait couler tant d’encre , ou est-elle cette vache noire ??? je ne vois que de la couleur.en tout cas , une belle histoire…a bientôt

  9. Hello Francine
    Merci pour le récit et l’historique complet de la vache noire ….. je ne connaissais pas du tout. Possible qu’en 1977 quand j’habitais au foyer PTT d’Ivry , on en parlait pas encore. Certainement le splendide monument de ces vaches n’existait pas lui aussi ..
    Bon anniversaire à ton blog
    bisous
    pat

  10. Bon anniversaire et longue vie à ce blog !
    C’est un plaisir de te lire et de découvrir tous ces lieux.
    Peut-être qu’un jour nous nous sommes croisées dans l’une des rues de notre magnifique capitale.
    Bisous
    Nanou

  11. Je connais bien depuis longtemps ce “Carrefour de la vache noire”. Il y quelques année, il y avait là quelques petites industries qui ont toutes fermées, le quartier se transforme petit à petit. Cela dit c’est loin de devenir un quartier touristique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !