logo

Archives nationales de Paris Hôtel de Soubise (2)

Hôtel de Soubise Archives nationales

60 rue des Archives

75004 Paris

Première photo : la cour d’honneur de l’hôtel de Soubise et les deux tours à gauche du portail de l’hôtel de Clisson

Edifié de 1704 à 1708 par Nicolas-Alexis Delamair pour François de Rohan, prince de Soubise, il remplace deux hôtels antérieurs : celui du connétable Olivier de Clisson (fin XIVe siècle) dont subsistent deux tourelles, et celui de la puissante famille des Guise. Au XVIIIe siècle le maréchal de Soubise y accueillit le concert des amateurs.

La décoration intérieure conserve; au rez-de-chaussée, le salon du prince dans une petite rotonde édifiée par Boffrand, et à l’étage l’appartement de la princesse avec la chambre d’apparat et le salon ovale aux peintures de Boucher et Natoire. Affecté aux Archives nationales en 1808, il abrite depuis 1867 le musée de l’Histoire de France.

En 1732, le fis aîné de  François de Soubise, Hercule Mériadec, se remarie avec la jeune princesse Marie-Sophie de Courcillon, et confie à un nouvel architecte, Germain Boffrand, les décors des appartements.

Hôtel de Soubise

*En face ouverture vers le rue des Franc-Bourgeois Focale 10 mm

“À partir de 1736, Boffrand porte tous ses efforts sur les décors intérieurs et sur la construction d’un nouveau pavillon, de forme ovale, permettant l’articulation avec l’aile Nord en retour desservant les appartements privés du prince héritier et de son épouse. Ces appartements comptent parmi les chefs d’œuvre de l’art rocaille, où la richesse ornementale de la ligne courbe s’allie à l’harmonie des ors et des couleurs, dans le respect de l’équilibre inspiré par la nature et ses éléments. À la Révolution, l’hôtel de Soubise est saisi comme bien d’émigré. Il devient donc propriété de l’État et, par le décret impérial du 6 mars 1808, est officiellement affecté aux Archives de l’Empire. Au même moment, l’hôtel de Rohan est affecté à l’Imprimerie nationale”.   Hôtel de Soubise

Napoléon 1er fait regrouper les archives dans l’ancien hôtel de Soubise; elles étaient jusqu’alors conservées dans plusieurs dépôts parisiens.
L’espace, inadapté, devint vite surchargé, et on imagona alors la construction de bâtiments spécialement conçus pour conserver les archives.La première aile, à l’Est, fut inaugurée en 1848 seulement, sous Louis-Phillipe.Entre 1860 et 1880, d’autres ailes des Grands Dépôts furent construites le long de la rue des Quatre-Fils et de la rue des Archives. En 1866 Napoléon III y fit installer l’armoire de fer précédemment déposée aux Tuileries et dans l’hôtel de Soubise.

hôtel de Soubise

 Pour  rendre accessibles les archives au plus grand nombre, le marquis Léon de Laborde fait inaugurer le premier musée des Archives en 1867. Ce musée est installé dans l’hôtel de soubise et présente plus de 1800 documents originaux, extraits de leurs fonds d’origine.

Aujourd’hui une partie des Archives est en cours de déménagement dans divers sites en région parisienne.

Hôtel de Soubise
Hôtel de Soubise 

sources : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/  et sur site 

 

23 commentaires pour “Archives nationales de Paris Hôtel de Soubise (2)”

  1. un musée dans un hôtel qui lui même est une représentation de notre patrimoine, c’ est vraiment une bonne chose.
    Merci pour ces belles photos
    bisous

  2. bonjour …tes photos sont belles , mais j’ai du mal a me faire a ces distorsions architecturales….un peu de neige ce matin mais pas assez pour faire de beaux clichés…Je t’explique par mail ce qui m’arrive pour mettre des photos sur mon blog….bisous.

  3. bonsoir Francine … tes photos prises en focale 10 mm sont époustouflantes … bon, je ne comprends rien à cette histoire de focale, mais le résultat est là !!! même la légère distorsion est intéressante .. on a l’impression de voir les batiments à travers une loupe concave !!!! le petit bout de la lorgnette … de napoléon, sans doute !!! hihihihihihi
    bisous et fais gaffe à ne pas glisser sur la neige et le verglas .. pense à ton épaule !!!
    pas de neige qui vaille en provence .. quelques flocons à midi qui n’ont pas tenu, au grand regret de mes élèves !!! hihihih
    bisoussssssssss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !