logo

Arbres du Domaine de Rentilly

Domaine de Rentilly 

77 Bussy Saint Martin

Hêtre pourpre
Fagus sylvatica f. purpurea
(Aiton) CK Scheneider
familles des Fagacées comme le châtaignier, le chêne, le hêtre. 
Sud et Ouest de l’Europe

Le hêtre pourpre tient son nom de la couleur de ses feuilles, pourpres. 

La feuille du hêtre peut être confondue avec celle du charme. Pour les reconnaître, un petit dicton rappelle les différences : “Le charme d’Adam est d’être à poil”.

Traduction :  le charme a des dents, le hêtre des poils. Démonstration faite hier par le guide du muséum de Paris! La feuille du hêtre a du poils sur les bords, la feuille du charme est dentée. Vérification faite par la comparaison des deux feuilles.

Hêtre pourpre Rentilly

Domaine de Rentilly
Bussy Saint Martin 77

Un arbre commun, que l’on trouve dans les parcs et jardins. Ici, dans le Domaine de Rentilly, il n’a rien de commun, il est majestueux, à l’image des arbres remarquables qui sont implantés dans le parc.

Marronnier , Aesculus hippocastanum  Famille (unique) des Hippocastanacées

“Marronnier” est tiré du mot ligure “mar”, qui signifie “caillou” et fait allusion au fruit en forme de caillou. Il est originaire d’Asie mineure, et non pas d’Inde, contrairement à ce que laisse entendre son nom (de même l’Aesculus indica ne vient pas non plus d’Inde, mais de l’Himalaya). Il a survécu à la glaciation dans les forêts humides des Balkans (Bulgarie, Albanie, Nord de la Grèce).

 Les marronniers ont des fleurs en mai, de forme particulière appelée thyrse dressée (une forme pyramidale avec un axe sur lequel naissent les pédoncules des fleurs).  On attribua à l’Inde ce qui était nouveau ou importé par les navires de la Compagnie des Indes, comme le rosier du Bengale, en provenance de Chine, l’oeillet d’Inde poussant au Mexique, ou le lilas des Indes, lui aussi originaire de Chine.
“L’histoire dit qu’un plant de Marronnier a été introduit à Constantinople en 1557. Comme il est de bon ton de faire des cadeaux exotiques, l’ambassadeur du Saint-Empire auprès de la Porte Ottomane offre un marron prêt à germer à Charles de l’Écluse, ambassadeur à Vienne, en 1576″.

Le Marronnier arrive à Paris, en 1612 : c’est le botaniste Bachelier  qui le plante dans la cour de l’hôtel de Soubise (d’autres histographes indiquent le domaine des Templiers). Des découvertes récents ont révélé des pollens plus anciens en France. Cet arbre rustique  supporte le froid jusqu’à -23, et peut vivre 200 ans. *Les feuilles sont opposées, grandes (30-50 cm), munies d’un long pétiole, palmées, à 5 ou 7 folioles dentelées.

 Depuis les années 2000, en Europe, le marronnier commun est menacé par deux fléaux dévastateurs : le chancre bactérien et la mineuse du marronnier. La bactérie semble attaquer les arbres situés dans des zones de pollution urbaine, industrielle ou agricole et fragmentation des écosystèmes et paysages.

Quant à la mineuse du marronnier (Cameraria ohridella), elle est arrivée de Macédoine, il y a 20 ans. Responsable du brunissement et de la chute prématurée des feuilles dès le mois de juin, la chenille de ce petit papillon dévore les feuilles  de l’intérieur.

Pin de Corse Famille des Pinacées
Pinus nigra ssp. laricio Corse, Calabre, Sicile

Le jardin à l’anglaise et ses larges pelouses s’étendent au nord du château et descendent doucement vers le hameau de Saint-Germain-des-Noyers, l’étang de la Loy et la vallée de la Brosse. Les Ménier ont constitué ce parc paysager, qui nous offre ses plus beuax arbres.

Pin de Corse Famille des Pinacées
Pinus nigra ssp. laricio Corse, Calabre, Sicile

Le jardin à l’anglaise et ses larges pelouses s’étendent au nord du château et descendent doucement vers le hameau de Saint-Germain-des-Noyers, l’étang de la Loy et la vallée de la Brosse. Les Ménier ont constitué ce parc paysager, qui nous offre ses plus beuax arbres.

 sources : http://www.lesarbres.fr/ 

 museum d’histoire naturelle de Paris MNHN

37 commentaires pour “Arbres du Domaine de Rentilly”

  1. Bonjour Francine, merci pour cette astuce afin de reconnaître le hêtre du charme. Très beau ce hêtre pourpre, je ne pense pas qu’il y en a ici, il faudra que je regarde mieux. La température a baissé, on remet le pull. Je ne passe pas tous les jours pour le moment. Bonne semaine et gros bisous ma douce 

  2. De loin il m’avait sembler reconnaitre un marronnier. J’en avais un dans ma rue, dans les yvelines. La floraison de cet arbre est toujours féérique. Bises et bon mardi ma Francine

  3. il est vrai que ces feuilles ont un certain” charme”et j’adore ces couleurs..ta semaine a du être riche en photo grâce au temps qu’il a fait….bisous…

  4. Bonjour Francine, dans le jardin du voisin , il y a ce hetre pourpre, c’est superbe, et parfois il chante , enfin le vent le fait chanter… bonne reprise de semaine..

  5. tu as raison pour la fleur, on pense au fruit récolté, à l’allure générale et pourtant cette fleur est très complexe…Pour les épices j’en utilise beaucoup à la maison
    bisous

  6. Hello Francine, c’est vrai que cet arbre est magnifque en fleurs ! Une journée un peu froide avant le retour du beau temps… qu’elle te soit belle

  7. On connaît (du moins on croît connaître) cet arbre qui est très présent à Paris. Je ne savais pas que ses fleurs étaient si belles. Peut-être parce que je les observe de loin car haut perchées. Merci de nous les montrer de si près.

  8. dans le parc de 20 hectares derrière chez nous, il y en a de très beaux qui viennent d’ici ou là, comme du Canada par exemple. Au début, il y avait une pancarte donnant leur nom et leur lieu d’origine. Au bout de 30 ans, il n’y a plus rien….
    bel après midi.

  9. bonsoir Francine – j’ai une tendresse toute particulière pour les marronniers … D’abord, je trouve que C un arbre majestueux et que ces grappes de fleurs sont magnfiques et puis il me rappelle mon enfance … Il y en avait beaocup dans le parc d’un hotel près de chez mes parents et enfant, j’y jouais beaucoup avec la fille de la proprio .. Avec les fleurs, nous faisions des tresses et nous jouions au mariage … avec les fruits, nous fabriquions des pipes, ou des petits chariots dans lesquels nous placions des personnages en pate à modeler … Ca nous occupait des heures et des heures …. Bisous

  10. Bonsoir Francine. C’est encore ta visite chez Claude ça mon amie? Vous êtes chanceux d’être si proches… Mais on se refixera un moment tous ensemble… Et pour ton chat, apprends lui que les oiseaux il faut les laisser chanter… lol Bisous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !