logo

Abbaye de Port Royal Paris (2)

 Abbaye et cloître de Port Royal

 2-22 rue du Faubourg Saint Jacques  Paris 14  

 

Fin de l’histoire mouvementée, où l’on passe d’une abbaye à une prison puis à une maternité… 

L’Abbaye de Port Royal, haut lieu du Jansénisme à Paris

Dans les deux abbayes, les religieuses furent initiées aux doctrines de Jansénius par l’abbé de Saint Cyran, confesseur de Port Royal.

Saint Cyran, de son vrai nom Jean Duverger de Hauranne, était issu d’une famille de négociants de Bayonne. Après des études de théologie à la Sorbonne, il était devenu chanoine à Notre Dame de Paris en 1608, avant de s’attacher à l’évêque de Poitiers, Monseigneur de la Roche Posay. Il lui dût de devenir chanoine de Poitiers en 1615, puis abbé de Saint Cyran en 1620. Il rencontra Richelieu en Poitou alors que celui-ci était évêque de Luçon et c’est grâce à lui qu’il devint aumonier de Marie de Médicis, en 1622.

Abbaye de Port-Royal de Paris

Abbaye de Port-Royal de Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saint Cyran était proche du flamand Jansen, qui latinisera son nom en Jansénius. Jansen allait découvrir Saint Augustin et travailler à un ouvrage sur la pensée de celui-ci; sa doctrine prit le nom de Jansénisme.

Le jansénisme, ou plus exactement le Saint Augustinisme, estime que la seule alternative proposée à l’homme est la grâce ou la damnation. L’homme ne pouvant rien par lui-même, la grâce de Dieu, qui est un don auquel nul ne peut résister, peut seule nous ouvrir la voie du salut. Pour quel’homme soit sauvé, il faut un pont entre Dieu et sa créature, et ce pont ne sera lancé que par Dieu, au moyen du don de la grâce. Cette théorie oppose radicalement à celle des Jésuites pour lesquels l’homme n’atteindra le paradis que par ses mérites, sans avoir besoin de la grâce.

Abbaye de Port-Royal de Paris

Abbaye de Port-Royal de Paris

Jansen publie en 1635 “Mars Gallicus”, dans lequel le théologien attaque vivement la politique étrangère de Richelieu qui mène la guerre contre la maison d’Autriche catholique, avec pour alliés les principaux souverains protestants d’Europe, dont la Hollande et la Suède. C’en est trop pour Richelieu et Louis XIII qui estimaient qu’un état fort ne pouvait s’accommoder de plusieurs têtes, fussent elles religieuses.

Abbaye de Port-Royal de Paris

Abbaye de Port-Royal de Paris

Saint Cyran est arrêté en mai 1638 et enfermé au château de Vincennes. Il y mourra en 1643. Mais le flambeau est repris par Antoine Arnaud, ordonné prêtre en 1641, et les religieuses s’éloignent de leurs origines cisterciennes.

Abbaye de Port-Royal de Paris

Abbaye de Port-Royal de Paris

En 1653, une bulle du pape Innocent X condamne les thèses de Jansenius après que la faculté théologique de Paris les eut censurées, sur pression des jésuites.En 1656, le clergé de France ordonna que tous les ecclésiastiques signent le formulaire condamnant ces thèses. Les religieuses de Port Royal refusèrent.En 1661,une nouvelle ordonnance fit commandement aux religieuses de signer le texte de condamnation.

Abbaye de Port-Royal de Paris

Abbaye de Port-Royal de Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce fut Louis XIV qui décida d’en finir. Il mit trois ans pour arriver à ses fins. En 1664, les religieuses réfractaires furent expulsées de Port Royal et dispersées dans plusieurs couvents. Cette expulsion dramatique eut lieu dans la salle capitulaire. En 1665, le roi dissocia les deux couvents de Paris et des Champs, et fit de Port royal de Paris une maison complètement indépendante de ND des Champs, désormais interdite aux théories du Jansénisme. 

Abbaye de Port-Royal de Paris

Abbaye de Port-Royal de Paris

La Bourbe

En 1705, ND des Champs fut fermée, et en 1709 les dernières religieuses dans divers couvents. Les bâtiments furent démolis, l’église rasée, le cimetière dévasté (on recueille alors les restes de Racine, transférés à St Etienne du Mont à Paris), les biens réunis à Port Royal de Paris, et l’emplacement du monastère livré à la charrue. Il n’y eut plus qu’une seule abbaye de Port Royal, celle du faubourg Saint Jacques à Paris, confiée à des soeurs de la Visitation, ceci jusqu’à la Révolution. A cette date elle fut fermée, et transformée en prison sous la Terreur, sous le nom de “Port libre”, ou “La Bourbe”. Lavoisier, Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes (avocat de Louis XVI à son procès) et Madame de Tourzel, ancienne gouvernante des enfants de France, y furent détenus. Des centaines d’autres “contre révolutionnaires” passèrent par La Bourbe.

Abbaye de Port-Royal de Paris

Abbaye de Port-Royal de Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La maternité

En 1795, la prison fut vidée et l’ancienne abbaye fut transformée en hospice pour enfants trouvés, et partiellement en maison d’accouchement pour nécessiteux. A partir de 1814, c’est cette dernière affectation qui est conservée, et l’établissement prit le nom d’hôpital de la maternité. Aujourd’hui l’abbaye est classée Monuments Historiques et intégrées à l’Hôpital Cochin. 

Abbaye de Port-Royal de Paris

Abbaye de Port-Royal de Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources : Paris historique 

59 commentaires pour “Abbaye de Port Royal Paris (2)”

  1. Quelle histoire que celle de ces couvents en proie à une guerre intérieure, puis à la révolution !
    Etrange destinée que de passer de lieu de prière à celui d’ enfermement puis d’ hospice !
    Je plains les soeurs, bien que je sois plutôt du côté des jésuites ” perinde ac cadaver ”

    Merci pour cette histoire, comme pour tes belles photos.
    Passe une bonne journée
    Bisous

  2. Bonjour Francine
    Superbe, j’adore. Tu as fait un article qui me plaît beaucoup.
    Je connaissais de nom ce lieu de par son histoire, mais je n’ai jamais eu l’occasion de m’y rendre. Je retrouve dans tes écrits l’histoire du monde de l’époque c’est très intéressant, et je suis sur que tu as pris plaisir à te balader dans ces lieux. Mais je croyais qu’il était fermé au public et que c’était propriété de l’hôpital ?
    Je te souhaite une très belle journée, merci pour cette petite merveille.
    Gros bisous
    @lain

  3. coucou Francine
    quel beau bâtiment !
    il est toujours en service ? tu dis qu’il sert d’annexe à l’hopital Cochin, mais en tant que chambres, salles de soin ??

    Pour ton objectif alors les poissons voient comme ça ? lol
    Je préfère ma vision alors mdr !
    je ne connaissais pas cette sorte d’objectif

    Bonne journée à toi
    bisous

  4. Coucou Francine
    Pour l’instant les mérites je ne les doit qu’a moi même et si je veux franchir le pont, je le decide que si j’ai envie ! hi hi hi Bon, je suis toujours très attentif à ces croyances religieuses et surtout à ces bâtiments construit par l’homme pour leur foi en Dieu. Mais après, pour mon compte ce n’est pas ma tasse de thé. Mais je respecte absolument chaque lieu de croyance…
    Depuis j’attends avec impatience de pouvoir visiter l’abbaye de Roseland, mais elle n’est même pas ouverte pour les journées du patrimoine…
    Il y a une roseraie intéressante à ce que je vois….
    bizz
    Pat

  5. Le destin de cette abbaye est vraiment tortueux ! Merci de m’avoir clairement permis de différencier Jésuites et Jansénistes. De nos jours l’hôpital Cochin y a-t-il maintenu la maternité ? J’ai hâte de voir l’intérieur ! Sans toi je ne connaîtrais pas vraiment Paris ! 🙂 Bonne journée Francine bisous

  6. Bonjour Francine,
    Que d’histoire tu nous racontes pour cette abbaye !!!!!! il s’en est passé des choses dedans !!!
    Bon, ben, ok, l’église pour demain, tu as donc été à la messe !!!! lol
    Bonne journée, bises

  7. Bonjour Francine,
    tes photos sont magnifiques et je suis passionnée par l’histoire de cette Abbaye …Il en est passé des choses dans ces lieux…
    Le beau temps continue sur la côte, un peu plus frais …6° ce matin…
    Bonne journée, gros bisous

  8. Bonjour Francine
    et bien je reprends le chemin des blogs et là c est un reportage extra et franchement cela ne rigolait pas chez les Chrétiens n y pour les sœurs des lois qu’ ils faisaient .je pense que cela devaient être difficile mais bon comme je ne suis pas née dans la croyance alors il m est difficile parfois comprendre certaines choses il faudrait que je recherche sur le dictionnaire certains mots en tout les cas un travail remarquable et tes Photographies extraordinairement belles merci à toi et excellente journée de ce Jeudi bisous Danielle

  9. Bonjour , ils savaient s’entourer de belles choses nos ancêtres, et ils nous laissent apprécier leurs goûts…Autres temps autres architectures, nous, nous laisserons pas mal de béton pas toujours esthétiques… Et oui encore de la pluie , je cherche toujours avec ce manque de lumière entre les isos ou l’ouverture…pour des résultats pas toujours évidents….Bisous.

  10. Bonjour Francine,
    Il me semble être passée dans le secteur en me baladant. Je n’ai pas retenu le nom, je vais fouiller dans mes “archives”.
    Bonne journée, bises de Mireille du Sablon

  11. Coucou Francine
    Je trouve que ces bâtiments ont bien vieillis avec le temps, et ces jardins sont superbes à l’intérieur de ses cloitres.
    merci pour ce moment d’histoire.
    bisous et bon jeudi

  12. Coucou ma Francine,
    Tu as raison, Paris il y a de quoi visiter !!

    Je passe vite aujourd’hui car ma journée est chargée.
    Mais ça ne m’empêche que tu es dans mes pensées quand
    même. Pas le temps pour la vidéo désolée.
    Merci pour ton passage et ta gentillesse habituelle.
    Je souhaite que tu ailles bien, ou mieux si ce n’était
    pas le cas.
    Le temps chez moi gris et toujours aussi froid.
    J’aimerais du soleil, si tu en as, j’en prendrais une
    tranche lol, avec un café.

    Merci pour de ton article du moment,
    toujours plaisant.
    Bonne journée et surtout prends soin de toi.
    Lolli

  13. Le pire, c’est que la municipalité niçoise à dépensé 4 millions d’euros pour sa rénovation il y a 4 ans et que personne n’a d’information….méme pas la maison du patrimoine à Nice qui m’a dit qu’il en était scandalisé q’aucune information ne filtre, car apparemment cette abbaye qui n’en est pas une en fait (car il n’y aurait jamais eu de moines) est parait il remarquable… C’est assez étrange car il a 2 ans, Eve Ruggieri aurait organisé un concert lyrique dans les jardins ??
    bizz
    Pat

  14. bonjour
    merci pour la suite
    très belles photos
    moi aussi j adore le scloitres que je visitent des que je peut
    et tous ont une histoire , plus modestes quand même je pense
    bises
    kenavo FRANCINE

  15. C’est un endroit qui doit vibrer de toutes ces péripéties et de toutes les personnes qui y ont vécu et y ont été heureuses ou y ont souffert ! quelle merveille et merci de ce beau reportage. Les roses sont superbes aussi !
    Bisous
    Am

  16. Bonjour Francine
    Un vrai cours d’histoire que tu nous donnes là!!
    quand on pense que cette abbaye a même servie de maternité !!! c’est fou
    merci pour ce beau reportage
    bisous

  17. Bonsoir Francine,
    ça tombe bien car moi non plus je ne me lasse pas de tes photos de cette abbaye qui a une si longue histoire.
    Notre Dame des champs n’est pas mal non plus .. si tu as l’occasion un jour…
    Bonne soirée et merci pour cette belle visite, je n’ai pas l’impression d’air vu autant de choses lors de notre visite.
    Gros bisous.

  18. Bonsoir Francine, L’abbaye, quelle merveille un lieu chargé d’histoire classées monument historique. Le couvent, a servie de maternité et même transformé en prison en voici des secrets d’histoire. Merci pour ce beau reportage et ces belles photos.
    Bonne soirée

  19. Sympa de découvrir l’architecture sous les voutes et en voyant les rosiers , je me dis que les jardiniers font des merveilles 😉
    Bonne soirée Francine (:-*

  20. Bonsoir Francine, oh là tu me poses une colle pour le prix du miroir?
    Je vais surtout pour me promener et faire quelques photos.
    Je te souhaite une belle fin de soirée.
    Gros bisous.

  21. Bonsoir Francine, cette abbaye est magnifique et maintenant transformée en maternité. Lieu de repos pour les mamans. C’est superbe et le jardin est bien entretenu.
    Belle soirée et bisous

  22. tes explications sont claires et pourtant j’y perd mon latin ! c’est vrai que je ne me suis jamais intéressée à la religion . il s’en est tellement passé des choses au nom de la religion que je préfère être athée . j’aime cependant les monastères et les églises pour leur beauté architecturale .
    merci de faire mon éducation .

  23. bonsoir Francine … ces derniers jours, baisse de moral, je me suis un peu éloignée des blogs … mais avec le soleil et la mer le week-end dernier, j’ai retrouvé la forme et me revoici …
    l’hiver est bien trop long pour moi, j’aime trop la lumière et le soleil ….
    très jolies tes photos et une belle destinée pour ces batiments majestueux … mais les rosiers me semblent un peu étriqués …
    gros bisous bonne soirée

  24. L’histoire de ces lieux est riche en rebondissements et heureusement que tu rappelles ce qu’était le jansénisme, j’aurais bien été incapable d’en dire quoi que ce soit, ainsi que sur les jésuites d’ailleurs !
    Bien à toi.

  25. Je te souhaite aussi un bon week-end ! Surtout que l’on entre dans le mois de mars, avec le bonheur de bientôt voir la nature exploser de vie ! Tous ces arbres qui paraissaient morts vont renaître et cela est une image de l’espérance qui nous habite ! La lecture de la Bible ? Je suis né avec une Bible dans les mains ! 🙂 Je plaisante bien évidemment, c’est comme les Italiens qui naissent avec une truelle ! Le conseil que je donne est celui-ci : Commencer à lire le Nouveau Testament, autrement dit les Evangiles Matthieu, Marc, Luc et Jean, et ainsi de suite jusqu’à l’Apocalypse. Et quand on reprend l’Ancien Testament, il y a plein de choses que l’on comprend mieux.
    Hier, je suis allé voir une cousine dans l’Eure. Elle m’avait téléphoné car elle avait fait une chute dans sa maison. Elle était sur son canapé, et elle avait mis ses pieds dans un coussin chauffant… la sonnette a retenti, elle somnolait, elle s’est levé rapidement et patatras… ses pieds n’étaient pas libres !!! Elle n’a rien de cassé, mais elle ne se sent pas très bien ! Ce genre de choses, c’est un peu dangereux ! C’est comme un lit… c’est l’endroit le plus dangereux de la terre, c’est là que l’on compte le plus de morts !!! 🙂
    à + Bises

  26. Coucou Francine!
    Une histoire énorme derrière ces grilles et ces bâtiments si réguliers ……,ils offrent un espace de paix!!!
    Gros bisous !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !